lundi 15 décembre 2014

Detox Emotionnelle ... Chantier en cours

On s'y perd dans mes aventures, n'est-ce-pas ? 


Pour résumer : 
  • Mes maladies se sont manifestées sevèrement autour de me 30 ans (2010). Il y a eu de nombreux signaux auparavant, mais que je n'ai pas écoutés. 
  • J'ai décidé de prendre en charge ma santé vers 31 ans avec un nouvelle façon de manger (tout a commencé avec le régime Paléo, à Sydney). J'ai aussi commencé ma pratique de la méditation et ma prise de conscience de l'importance du moment présent. En 3 mois, j'avais réussi à eradiquer l'inflammation (sclérite postérieure) et à supprimer tout médicament (cortisone) . Je crois que rien n'arrive par hasard. Venir en Australie m'a ouvert les yeux. En toute sincérité, le fait d'être loin de mes parents m'a permis d'agir en tant qu'adulte et de faire mes choix indépendamment de l'éducation que j'ai reçue et des idées préconçues de mon entourage. 
  • Aujoud'hui, à l'âge de 34 ans, constatant les périodes de rémission qui alternent avec les périodes de crise, je sens qu'il est temps de faire face aux problèmes de fonds, qui m'empechent de m'en sortir pour de bon. La nutrition est essentielle, mais il y a autre chose, comme des colères enfouies dans mon inconscient qui ne guérissent pas. Je commence aussi à croire fortement à l'impact des choix intuitifs sur notre bonheur, plus que celui des choix faits sur la base de l'intellect des autres et du mien. Les bonnes décisions viennent du coeur, ou des entrailles, comme vous voulez le dire. 
A partir de là, si je vous dis que je pense que mes maladies sont en majeure partie liées à des soucis émotionnels, vous me suivez ? Si vous pensez que c'est du PIPEAU ... n'allez pas plus loin. Sinon, je vous invite à lire la suite. 

mardi 9 décembre 2014

LDN

J'ai commencé le Low Dose Naltrexone il y a 8 jours. 

C'est un médicament qui n'est pas prescrit en France. Il parait qu'il est très "safe" et qu'il fonctionne en régulant le système immunitaire ( et non pas en le supprimant). Il y a peu d'études faites a ce jour, donc dire qu'un médoc est safe ... je n'y crois pas trop. Mais bon, ce médoc ne fera pas autant de tapage que le Rémicade ou le Humira aupres des médecins, car il ne rapporte pas grand chose. Il est vraiment peu cher. 

Je me suis décidée à prendre ce médicament, car je sais qu'il peut s'arreter n'importe quand. Je veux calmer le cercle vicieux de l'inflammation, ce qui prend beaucoup de temps avec l'alimentation. Et pour etre honnete, j'ai besoin d'argent, j'ai envie d'avancer. Donc un petit coup d'accélération avec le LDN ... J'expérimente, sans pour autant lacher la nutrition, les complements et la detox émotionnelle en cours. 

Je vous en dirai plus. J'ai l'impression que cela commence à agir. Depuis hier, aucun moment de douleur. Aucun effet secondaire. 

Est-ce le LDN, ou mon état d'esprit et ma détox émotionnelle qui me guérissent ? Dieu seul le sait, et peu importe. Je vais mieux. Suis en pleine recherche de boulot. Cela fait 7 mois que je n'ai pas bossé. 

La vie est cool ... Un de mes anciens clients m'a appelée hier. 
"Are you free to train me this week ? " ..."Sure!! Thursday 6.30 PM ?" "Perfect, see you then" 

Et voilà comme la vie nous apporte ce dont on a besoin. 

Toujours rester positif. 

Définir ce qu'on veut vraiment, arreter de penser à ce qu'on ne veut pas. 



Si vous arrivez à rester immobile, appelez-moi ...



Moi, ça me donne envie de danser et de chanter ... Pas vous ? 

lundi 8 décembre 2014

Pensées en Poésie

Ce matin je suis allée pleurer sur mon rocher
Pour dire à l'Univers tout entier
Que je l'ai entendu pendant ces dernières années

J'ai exprimé mes prières en pleurs
Et j'ai versé en larmes mes peurs
Tout ça pour dire que le bonheur passé m'a rendu triste 
Parce que j'ai peur que plus jamais il n'existe

La peur est mon ennemi 
Le désir est mon allié 
Je choisis le désir car mon heure n'est pas venue
Je fais le choix de Vivre 
J'ai compris comme ça fait mal de sur-vivre

Je lâche tout 
J'apprends tout
Je m'engage
Je n'ai rien à perdre
Je ne veux avoir peur de rien

Que l'Univers m'aide à définir ma Vision
Je ne suis pas intéressée
Je suis plus : je suis engagée
Pas d'excuse
Le passé n'est qu'une histoire
Il n'a plus aucun pouvoir












samedi 6 décembre 2014

Paléo Sans Coco !

C'est officiel. J'en peux plus du coco par-ci, coco par-là ! Quand j'ai plongé dans le régime Paléo en 2011, j'ai remplacé presque toutes mes graisses par de l'huile de coco. Je mangeais du coco rapé dans mes desserts. Je mettais de la crème de coco dans mes plats, dans mes soupes. Je buvais de l'eau de coco. Je mangeais des pétales de coco, des cubes de coco au gouter. Je mettais de l'huile de coco sur la peau. 

Je suis devenue en 2012 intolérante aux salicylates ( tu m'étonnes, avec cette dose de coco ... ) . Je n'avais pas grossi, et mon cholesterol etait parfait (pour info en passant) . 

Aujourd'hui j'apprécie le coco, mais il n'est plus pré-dominant dans mon alimentation. Je ne me dit ni Paléo, ni Vegan, ni Végétarienne, ni rien du tout ! Pourtant, Dieu sait que mon alimentation est bizarre ... Sans céréale aucune, mais du riz blanc bien cuit parfois, des noix surtout les macadamias, de la purée d'amandes ( bio surtout sinon je suis malade!) , pas de fruit avec les repas, pas de pommes en ce moment car elles fermentent dans mon estomac , pas trop de viande ni d'animaux sinon indigestion car je manque d'acide ( mais uniquement sauvages, Bio et nourries en paturages SVP!) , blanc d'oeufs pas trop souvent , légumes bien cuits , salade tres occasionnelle car trop irritante ... 

Voilà. Et le coco, non, ce n'est plus l'ingrédient principal de mes repas. Ce serait plutot le KALE :-) 

A +